Carla Bruni mange des frites surgelées à Musiflac

Publié le par Lu-K



Les Beatles / Les Débuts planche 9 cleanée


      Et voilà le compte-rendu tant attendu, fidèle et impartial du festival Musilac, sis à Aix-les-Bains...
Commençons par le plus important : la bière. Point de bar 4 charrutien, mais une prolifération de stands propres, équipés de vraies caisses enregistreuses, où il n'y a jamais la queue, et débitant une kro pression normalement fade, au prix exorbitant de 5 euros la pinte... Je reviens donc officiellement ruiné (participez sans obligation d'achat à l'opération "je rembourse les dettes de LuK", RIB fourni sur simple demande).

Intéressons-nous à présent à la musique, dont dépend aussi la bonne réussite d'un festival musical (si si je vous assure, c'est même essentiel) : à travers une programmation plus qu'ecclectique, force est de constater que les rois de la scène reste........ les Anglais ! Et ouais ! Rien à dire, ils survolent tout le monde les rosbeefs ! Que ce soient les Babyshambles (qui nous ont même pas offert un petit rail !) ou les Wombats (de Liverpool, comme... comme qui donc ?), le son est puissant, l'interprétation déjantée, le rythme endiablé, ça saute, ça couine, ça boit de la bière et du vin, ça larsen, ça gonfle des baleines... bref ça déchire !
Pas loin derrière, et surtout parce qu'ils copient leurs cousins d'outre-Manche, les BB Brunes ont fait un set tout à fait convenable. Un peu trop court, un peu trop rapide, comme une 1ère fois quoi... Les morceaux manquent d'un petit quelque chose pour en faire des standards inspirés, mais les paroles, qui ne parlent que de Q, sont très sympaes !
Délaissons un instant le rock, et saluons l'énergie technoïde de Yelle, parfaite pour faire danser sans réfléchir jusqu'à 2h ! Elle donne envie de s'inscrire à la gym tonic...
Arno fut drôle, bien dans ses shoes d'habitué de la scène qui n'a plus rien à prouver, plus rien à cacher...
Thomas Dutronc fut manouche, tout de blanc vêtu (pour contrarier son père, saloperie de crise d'adolescence !), et politique. Son détournement des discours démagogiques d'aujourd'hui, sur fond de Joe Dassin, était irrésistible... free the nem !
Bien heureusement, Vanessa Paradis fut interrompue par l'orage.
Daniel Darc était défoncé, priait et cherchait toujours le garçon... excellent !
Mika, la chevelue tête d'affiche du samedi, sautilla gentiment au rythme de ses nombreux tubes. J'avoue ne pas être resté jusqu'au bout, mais l'on m'a assuré de la qualité générale du spectacle.
Agréable surprise avec the John Butler's Trio qui, par un mystère que je ne m'explique pas, ne sont jamais 3 sur scène, mais tantôt 4, tantôt 5 (?!?)... Ils furent la caution "music is love and love is universe" un peu désuète, mais tellement vraie...
Patti Smith nous a expliqué pourquoi la nuit, nous a traité de nègre rock'n'roll, a fait revivre Kurt Cobain et a joué de la clarinette (un peu chiant ça la clarinette).
Que serait un festival musical sans déception ? Un festival exceptionnellement parfait, ce qui n'arrive jamais...
Catherine Ringer a fait du boulot propre, quelque peu désincarné, ce qui se comprend non ? Respect éternel tout de même...
DJ Zebra mixe des guitares avec des batteries avec des rappeurs... ça prend pas vraiment, c'est brouillon... hélas !
Hubert Félix Thiéfaine est pote avec Paul Personne... qui a dit qu'on choisissait ses amis ?
Mais le clou rouillé des spectacles fut sans conteste... Yael Naim, la plus horripilante chanteuse country folk de tous les temps, qui eut la très mauvaise idée de décliner son tube "New Soul" pendant plus de 10 minutes, dans toutes les langues, sur tous les rythmes.... faites-la taire !!!!!!!!!!

Je présente ici mes plus plates excuses, il n'y a pas qu'en Bretagne qu'il pleut 3 jours d'affilée... Qu'alain Gillot Pétré me protège...
Ceci convenu, saluons maintenant l'organisation et l'ambiance de Musilac : des douches, un camping sur la plage du lac, un panorama de ouf, un site peu étendu... C'est clairement moins nimporte quoi que les Charrues, c'est beaucoup plus jeune, et ça a aussi son charme !

En bonus track, un Anglais qui s'est fait refaire les dents...




Publié dans Petit à petit (BD)

Commenter cet article

LuK 22/07/2008 11:01

Ho mais j'en ai oublié (pas les combats de boue, on a des photos !) : Asa, Editors, et les Têtes raides... Y avait aussi la meuf chocolat là, l'autre... enfin vous voyez qui... non ?

Carla Bruni 18/07/2008 13:41

T'aurais pas oublié les minettes qui font des combats de boues ou des organisations de sing battle de haut vol ?Passons sur les nanas basquo-lando-Bretonophiles qui aurait un peu trop abusé de la vodka caramel.Je m'appelle Arno. (running gag de compétition).

Lorenzo 18/07/2008 10:01

LE John Butler's Trio, C'EST LES 3 MOUSQUETAIRES DU BLUES...

.DrickC. 17/07/2008 20:20

Désolé pour ça...

.DrickC. 17/07/2008 20:19

Vive la Bretagne !!................. Non mais !